On a testé un atelier de réparation participatif

change de chaine

Change de chaîne, tu connais ? C’est une association loi 1901 qui permet de réparer son vélo soi-même, avec l’aide d’un permanent (passionné de vélo et mécano à ses heures perdues) gratuitement… mais, pas seulement !

Le concept est le même que les repairs café, où le consommateur est invité à participer à la réparation de son objet pour éviter, par exemple, de le jeter alors qu’il peut encore servir.

Nous, on avait un vélo de ville sur lequel il fallait gonfler les pneus, dévoiler une roue et huiler le tout. Cela faisait déjà plusieurs fois que nous passions devant le local de Change de chaîne, intrigués, mais sans avoir le temps de s’arrêter.
Et puis, les beaux jours sont arrivés, plus question de laisser le vélo dans cet état !

Ni une ni deux, nous voilà arrivés à Change de Chaîne. L’accueil à la cool, le lieu, l’atmosphère, ça commence bien ! 🙂

Un petit topo de départ pour nous expliquer comment ça marche : on nous aide pour nos réparations, tous les outils ou objets sont à disposition et pour bénéficier de tout ça une adhésion à prix libre à l’année est nécessaire. Que demander de plus ?

Effectivement, une fois le vélo installé dans un coin, la promesse de départ est bien remplie. Si besoin, on peut demander de l’aide à une des personnes présentes pour gérer lieu. Les outils sont en libre service, tout est rangé et étiqueté. Et si besoin, il y a même des pièces détachées à disposition.

Le vélo réparé, on se retrouve à l’entrée pour régler la cotisation annuelle qui va nous permettre de venir autant de fois que l’on veut dans l’année si nécessaire. Et ce n’est qu’à ce moment que l’on se rend compte que Change de Chaîne ne permet pas uniquement de réparer son vélo en mode participatif : on peut aussi en acheter ! Soit en l’état et à ce moment-là, on le répare sur place, soit réparé préalablement par des pros ou des bénévoles de l’asso. Tous les vélos, étant bien sûr d’occasion.

Ce qu’on a aimé : la pédagogie, l’accueil et l’ambiance du lieu à la cool.

Ce que l’on a moins aimé : sincèrement, on ne voit vraiment pas ! 

guide bannière pub
régine
régine
Fondatrice Made in Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *